« Changer en echangeant sans craindre de se perdre. » Edouard Glissant

Prouvez que vous n’êtes pas une machine : 9   +   1   =  

Du 8 au 17 Novembre 2008

Lieux divers : Bourse du Travail / Halle aux Grains / Bikini

 

style="border:0" allowfullscreen>

Programmation du festival

  • Kateb Yacine, un écrivain en résistance

RENCONTRE avec Benamar MEDIENE, auteur de l’ouvrage « Kateb Yacine, le cœur entre les dents »

LECTURE SPECTACLE « Mohammed Prend ta valise », de Kateb YACINE

  • Les chanteuses de l’immigration

Inauguration du festival

RENCONTRE avec Naïma YAHI et Rabah MEZOUANE

CONCERT : MELOUKA, Répertoire féminin de l’immigration

 

  • Mémoire de la Guerre d’Espagne

PROJECTION :  « Espejo Rojo », de Jean ORTIZ

RENCONTRE avec Jean ORTIZ, Progreso MARIN, et Charles FARRENY

CONCERT : El Comunero

  • Aimé Césaire

THÉÂTRE : « Il Faut Rendre à Césaire », de Djamila ZEGHBAB

RENCONTRE avec Françoise VERGES
  • La chanson judéo-arabe

PROJECTION : « Alger Oran Paris », de Michèle MIRA PONS et Valérie COHEN

RENCONTRE avec les réalisatrices

CONCERT : Maurice El Medioni et son quintet

  • Histoire politique de l’immigration

APERO Origines Contrôlées

RENCONTRE avec Ahmed BOUBEKER et Saïd BOUAMAMA

Soirée STAND UP avec la participation du Jamel Comedy Club

CONCERT : Carte Blanche à HIGH TONE avec HIGH TONE, Desert Rebel, La Gale & Malikah

THÉÂTRE : « Oui ou non avons-nous traversé la mer ? » Cie « L’Orpheline est une épine dans le pied »

RENCONTRE- DEBAT autour des politiques d’immigration aujourd’hui

Soirée HIP-HOP : Kery James / Tunisiano / Karimouche

 

  • Sport et immigration

RENCONTRE avec Claude BOLI, Kader ABDERAHIM, Yvan GASTAUT, Nourredine KOURICHI, Naïma YAHI et d’autres. – Pour des raisons indépendantes de notre volonté, ce débat a du être annulé.

CONCERT : Femi Kuti & the positive force

CONCERT : Akli Yahiaten – Origines Contrôlées et l’Orchestre d’Harmonie Herblinois

Un an après la sortie de l’album « Origines Contrôlées, chansons de l’immigration algérienne », présenté au Théâtre National de Toulouse lors du 4e festival, et après plus d’une centaine de concerts à travers la France, l’engouement du public pour ces « chansons de France » se poursuit. Pour le Tactikollectif, c’est l’expression du fait que le patrimoine culturel de l’immigration a une vocation universelle, contestataire par essence, du sort fait aux minorités. Pour qui veut l’entendre, les paroles des immigrés, aujourd’hui comme hier, nous alertent de la condition qui nous guette tous, avec la machine à exclure que sont les politiques de « l’identité nationale ».

 

Un an après l’affaire des tests ADN, voilà que l’on nous sert les prix de l’intégration, décernés par le ministère de l’immigration et de l’identité nationale à ceux « ayant accompli un parcours personnel d’intégration ayant une valeur d’exemplarité de par son implication dans la vie économique, sociale, associative, civique, environnementale, culturelle ou sportive ». Nous sommes plusieurs à l’affirmer, « nous ne voulons pas être des modèles d’intégration », dont on se servirait pour taper sur la tête des autres.

 

Tant que ses soutiens le lui permettront, le festival « Origines Contrôlées » continuera à défendre l’idée d’une société qui s’assume multiculturelle. Quoi qu’il en sera, la lutte contre les discriminations, qui n’est autre que la lutte pour l’égalité, restera pour Tactikollectif au cœur du projet.

Bilan de l’édition

 

Depuis 25 ans, la question de l’immigration (en lien avec celle des quartiers) est centrale dans la vie politique française, virant parfois à l’obsession.

 

Avec l’expérience acquise, et la 5ème édition du festival Origines Contrôlées à Toulouse, le Tactikollectif poursuit sa démarche autour des questions d’histoire, de mémoire et de patrimoine de l’immigration.

 

Loin de la repentance et la nostalgie, écrire cette histoire et dire sa place dans l’histoire nationale, c’est interroger le présent, et la place des français issus de l’immigration aujourd’hui.

 

En se plongeant dans les archives des premières générations de l’immigration, et en portant un regard tout aussi attentif aux productions contemporaines, il s’agit pour le festival Origines Contrôlées de croiser les regards, de construire un autre rapport à l’histoire, et ainsi de contribuer à modifier les représentations à l’oeuvre dans la société lorsque sont évoquées les questions de diversité culturelle, d’immigration et de quartiers populaires. La cinquième édition du Festival « Origines Contrôlées » s’est déroulée du 8 au 17 novembre 2008, à Toulouse.

 

Il a obtenu cette année le label de l’année européenne du dialogue interculturel. Avec neuf jours consécutifs de rencontres, débats, et de programmation artistique, le festival « Origines Contrôlées » s’est une nouvelle fois donné pour objectif de démontrer la vitalité de la création artistique, de la pensée savante, et du débat citoyen sur les questions d’histoire et de mémoire de l’immigration.

 

Pour cette édition le festival s’est installé à la Bourse du Travail de Toulouse, au Bikini pour les concerts et à la Halle aux Grains pour la soirée de clôture.

Partager