« Changer en echangeant sans craindre de se perdre. » Edouard Glissant

Vendredi 1er décembre 2023 à 18h30, à l’occasion du 40e anniversaire de la Marche pour l’égalité et contre le racisme, le Palais de la Porte Dorée a donné carte blanche à Salah Amokrane (Tactikollectif) et Naïma Huber-Yahi (Pangée Network). Pendant une soirée sont réunis marcheurs, militant.e.s, artistes et intellectuel.le.s autour de la question de luttes en héritage.
Au programme : lecture musicale, tables rondes, projection de reportage vidéo.

Poudrière sociale et terreau d’initiatives politiques et citoyennes, les quartiers populaires portent en eux une histoire et une mémoire des luttes sociales contre le racisme et pour l’égalité qui n’a pas encore sa place dans notre mémoire collective ni notre histoire nationale.
Quels enjeux de citoyenneté ? Comment inscrire une fois pour toute dans notre récit national ces luttes portées par les territoires des quartiers populaires ? À l’occasion du 40e anniversaire de la Marche pour l’égalité et contre le racisme, Salah Amokrane (Tactikollectif) et Naïma Huber-Yahi (Pangée Network) invitent marcheurs, marcheuses, militant.e.s, artistes et intellectuel.le.s à réfléchir ensemble à ces questionnements.

Programme de la soirée

À partir de 18h30, lancement de la soirée par Constance Rivière, directrice générale du Palais de la Porte Dorée, Salah Amokrane, directeur de Tactikollectif et Naïma Huber-Yahi, directrice de Pangée Network.

18h50 : Les Marcheurs, lecture musicale

Les Marcheurs est une proposition du comédien Slimane Dazi. Afin d’illustrer de l’intérieur la lutte contre le racisme et pour l’égalité d’une génération, le comédien fera la lecture d’extraits du livre du marcheur Bouzid Kara Franco, La Marche, paru chez Actes Sud en 2013. Il sera accompagné par le musicien Hakim Hamadouche, compagnon de route du chanteur Rachid Taha durant 25 ans.

19h10 : Table ronde « Héritage politique et citoyenneté »

La Marche de 1983 marque l’irruption sur la scène du débat public d’une citoyenneté renouvelée. Depuis et au cours de ces quarante dernières années, cette citoyenneté n’a eu de cesse de se nourrir de nouveaux enjeux et de nouvelles formes de mobilisation pour faire de l’égalité et de la lutte contre le racisme des questions centrales. Que reste-t-il aujourd’hui de la mémoire de ces luttes dans notre mémoire collective ?

Avec :

  • Azouz Begag, ancien ministre, écrivain et chercheur
  • Toumi Djaïdja, initiateur de la Marche
  • Emmanuel Gordien, président du Comité Marche du 23 mai 98 (CM98) et membre du Comité national pour la mémoire et l’histoire de l’esclavage.
  • Hanifa Taguelmint, vice-présidente de Mémoires en marche à Marseille.
  • Djida Tazdaït, ancienne députée européenne et militante des quartiers populaires

Table ronde animée par Salah Amokrane.

20h30 : Table ronde « Histoire et mémoires des quartiers populaires : quels enjeux en termes d’archives et de valorisation patrimoniale ? »

Les invités de cette table ronde échangeront sur les enjeux de collectes et de valorisations des archives en lien avec le monde académique, muséal et artistique, tous vecteurs de valorisation et de transmission de l’histoire et de la mémoire des quartiers populaires auprès du grand public. 

Avec :

  • Samia Chabani, sociologue, directrice d’Ancrages
  • Tarek Kawtari, membre du Mouvement de l’immigration et des banlieues
  • Hamé de la Rumeur, artiste et réalisateur
  • Karim Taharount, ingénieur d’étude à l’Université Paris 1, membre du projet ANR CAUSIMMI
  • Hédia Yelles-Chaouche, attachée de conservation au Musée national de l’histoire de l’immigration

Table ronde animée par Naïma Huber-Yahi.

21h30 : Projection « Regards croisés de photographes sur la Marche »

Photojournalistes, militants et photographes amateurs ont photographié la Marche. Ce film documentaire revient sur les démarches à la fois différentes et complémentaires de cinq photographes (Pierre Ciot, Joss Dray, Amadou Gaye, Farid L’Haoua et Mustapha Mohammadi) qui ont suivi la Marche.
Film de Mogniss H. Abdallah et Anne Volery, 40 min, novembre 2023.

À partir de 20h, une offre de restauration légère sera offerte.

Partager