« Changer en echangeant sans craindre de se perdre. » Edouard Glissant

Prouvez que vous n’êtes pas une machine : 6   +   4   =  

Origines Contrôlées – La Revue nº3

Le troisième numéro de la revue « Origines Contrôlées », suite à la réflexion engagée sur les musiques de l’immigration depuis le festival 2005, aborde le thème des expressions artistiques et culturelles de l’immigration et des quartiers populaires. Portraits des plus grands artistes (Cheikh el Hasnaoui, Dahmane El Harrachi, Salah Sadaoui…), entretiens, contributions de journalistes et d’universitaires, réflexions autour des formes actuelles d’expressions artistiques s’inspirant de l’héritage de l’exil et de l’immigration : il s’agit là d’affirmer que la première génération de l’immigration, arrivée en France dans les années 60/70, n’a été ni soumise, ni silencieuse, et qu’elle a su transmettre un patrimoine culturel riche et engagé. Ces chansons de l’immigration, véritables « témoins » de l’exil et de la vie quotidienne, des joies et des douleurs sont le reflet d’une parole prise depuis bien longtemps. Contester l’absence de transmission et dénoncer la surdité de la société, tel est aussi l’objectif de la revue Origines Contrôlées. L’immigration n’est pas un désert politique et culturel, contrairement aux discours et caricatures sur la nature ethnique des questions d’identité. L’identité n’est pas figée, elle est en mouvement depuis la nuit des temps. Des plus grands artistes de l’immigration au Hip Hop, de la première génération d’immigrés à celles qui ont suivi, de l’Angleterre à l’Allemagne, observez en dehors de toute folklorisation ou d’exotisme, comment ces pratiques artistiques sont toujours le creuset d’un expression sociale, d’un mouvement de société.

Partager