« Changer en echangeant sans craindre de se perdre. » Edouard Glissant

Du 3 au 6 octobre

Salle Ernest Renan, Quartiers Nord

Métro ligne B / Arrêt Trois cocus

Tarifs concerts : prévente 8€ / sur place 10€
Spectacle & rencontres : entrée libre

Billetterie

Programmation

20h30 SPECTACLE Stand Up

NOMADE 2.0

Wary Nichen est un Nomade, soit un SDF avec beaucoup de miles. Dans le milieu artistique, le nomade a un avantage considérable, il est déjà en tournée indépendamment de son spectacle. Cela dit, le revers de la médaille se trouve généralement au dos de cette même médaille. Beaucoup de personnes ne connaissent pas Wary et il le vit bien car c’est réciproque. L’univers de Wary se résume assez bien dans une citation de ses parents : « Un humour à l’image du business qu’il engendre : Très très fin »

Description du spectacle : Rencontre entre l’univers du Stand Up et celui de la musique africaine.

Nomade 2.0 est un spectacle à but lucratif ou des personnes qui ne se connaissent pas forcement restent assises dans le noir pendant une heure en train d’écouter un homme exposer une série d’’idées marrantes. Techniquement, le nomade est un sans-abri. Ayant opté pour un mode de vie basé essentiellement sur les déplacements, il dispose d’’un grand nombre de M iles qui le propulse au statut de SDF Platinum.

Entrée libre

18h RADIO LIVE : PÉRIPHÉRIES

Raconter les quartiers 

Pendant 12 ans dans « Périphéries », Edouard Zambeaux a ouvert l’antenne de France Inter aux gens normaux, ceux qui habitent en marge des hyper centres économiques, politiques et médiatiques. En 2018, l’émission revient en podcast. Cette émission, avec des invités et en donnant la parole aux habitants pour entendre leur point de vue, sera enregistrée en public lors du festival autour du thème « raconter les quartiers… »

Un numéro spécial Toulouse enregistré en public au festival Origines Contrôlées

Entrée libre

 

20h CONCERT RAÏ & CHÂABI

L’Orient Express

Une puissante locomotive aux vapeurs de Méditerranée qui trace sa route entre sonorités traditionnelles et groove transe électrique, joignant le bleu d’Azur Balkan aux contrées désertes du Maghreb.

[Soirée ambiancée par Mouss & Hakim]

Entrée libre

18h RENCONTRE/DÉBAT

Écologie et quartiers populaires : Une autre face du combat pour l’égalité.

Avec Paul Ariès, politologue, essayiste, et rédacteur en chef du mensuel Les Z’indigné(e)s et Fatima Ouassak, politologue, et fondatrice du réseau Front de Mères.

Les quartiers concentrent l’ensemble des questions sociales. La question écologique ne fait pas exception, avec un enjeu crucial pour ce qui est de l’alimentation. Il n’est pas rare d’entendre ici ou là que l’écologie, le bio c’est pour « bobos »….pourtant l’intérêt des habitants est là et les initiatives citoyennes sont nombreuses. S’emparer de cette question écologique c’est revenir sur les difficultés économiques des quartiers qui favorisent les achats à bas prix de produits de mauvaise qualité. C’est inventer de nouveaux liens de solidarité, de santé…

Entrée libre

20h30 CONCERT HIP HOP

Dooz Kawa

Haroun (La Scred) 

Denfima

Tarifs : prévente 8€ / sur place 10€

>> Billetterie

16h30 –  CONCERT  Antonio Fajardo (Gypsy flamenco Latino)

Musicien originaire des Izards, riche de plus de 25 ans de carrière, il participe à de nombreux projets avec des artistes tel que Sandoval, Natural ou Kiko Ruiz… Place Micoulaud 31200 Toulouse – Métro B station Trois cocus

Dans le cadre de Graine de culture

 18h RENCONTRE/DÉBAT

Ces chansons qui font l’histoire des quartiers populaires

Bertrand Dicale, journaliste et auteur spécialiste de la chanson française animera une rencontre sur ce que la chanson raconte des quartiers populaires. Ils sont riches d’histoires et de mémoires, de leur construction à leur peuplement, de leurs revendications à leurs mobilisations… Comme souvent ce sont les artistes et en particuliers les chanteurs et chanteuses populaires qui disent le quotidien des habitants, leurs joies leurs peines bien-sûr, mais aussi les grands moments de la vie collective, les changements, les rencontres ; les préoccupations sociales et politiques…

Entrée libre

20h30 CONCERT HIP HOP

Davodka

Chilla

Ritay Soro

Tarifs : prévente 8€ / sur place 10€

>> Billetterie

Festival « Origines Contrôlées » 2018. La 15ème édition.

Plus que jamais « Origines Contrôlées » reste un festival engagé qui joue son rôle dans l’espace culturel et citoyen.

Maintenant bien installé dans le quartier populaire des Izards, et sur les quartiers nord de Toulouse, le Festival Origines Contrôlées est le point d’orgue d’une année de présence au quotidien, d’une année de travail sur les questions de mémoires et de société. C’est également l’occasion de mettre en lumière la dynamique de celles et ceux qui se mobilisent tout au long de l’année, dans ce quartier mais aussi ailleurs, à Toulouse et dans le pays.

Lorsque l’on s’interroge sur le sens de notre action, il y a bien entendu l’idée que le combat pour l’égalité et contre les discriminations est central, et c’est le quotidien de notre mobilisation. Mais il y a aussi cette idée plus subtile, comme une question que l’on se pose aussi à soi-même : « Sommes-nous légitimes ? ».

Se sentir, être légitime, c’est, ne pas accepter les assignations à ne s’exprimer que sur certains sujets. C’est, ne pas se réduire soi-même à des sujets spécifiques et affirmer que les habitants ; celles et ceux qui agissent ; ont beaucoup à dire sur tous les sujets de société. Qu’il s’agisse de culture, d’éducation, ou d’écologie…que ce soit pour le quartier, le pays ou le monde, ils, nous  avons beaucoup à dire.

Cette légitimité nous la revendiquons, à partir de nos expertises du quotidien, avec l’idée que ces expériences de vie produisent un regard particulier et des points de vues enrichissants pour l’ensemble des habitant-e-s de ce pays.

C’est peut-être cela le sens, l’utilité, de ce festival et de notre action. À partir de ces  expressions artistiques, de ces rencontres, ne nous limitons pas  et  affirmons que nous sommes légitimes sur tous les sujets.

Il y a une expression qu’emploient parfois les exilés « il n’y a de distance que dans le cœur », alors pour la paraphraser, à « Origines Contrôlées » nous dirons, « il n’y a de distance que dans la tête ».

En attendant Origines …

  • Exposition « Artiste et diversité en France » du 17 septembre au 13 octobre novembre 2018 à la médiathèque Municipale des Izards – Place Micoulaud 31200 Toulouse
Joséphine Baker, 1939 © Studio Harcourt

ORIGINES CONTRÔLÉES À LA PASSERELLE NEGRENEYS

Vendredi 28 septembre

 18h PROJECTION – CONCERT – EXPO

« Trésors de scopitones arabes, kabyles et berbères »

de Anaïs Prosaïc et Michèle Collery, Dum Dum Films, Canal+, documentaire 52 min, 1999.

On a tous en tête l’image de Scopitones des années 60, ces machines à clips diffusant les tubes de l’époque, alors que la télévision ne s’était pas encore installée dans les salons. On connaît peu en revanche les Scopitones des cafés immigrés des années 70… Michèle Collery replonge ici dans un passé proche, et pourtant méconnu, celui de la première vague d’immigration ; et met en lumière un patrimoine culturel riche et audacieux.

Suivi d’un moment de musique orientale par Naceur Fatih Nour

Exposition par l’association Sozinho

La Passerelle 38 rue des Anges 31200 Toulouse – Métro B Station Claude Nougaro

(En partenariat avec Sozinho)

Partager