« Changer en echangeant sans craindre de se perdre. » Edouard Glissant

Prouvez que vous n’êtes pas une machine : 9   +   9   =  

Samedi 8 octobre au Festival Origines Contrôlées

Bourse du Travail – Place Saint Sernin

Festival Origines Contrôlées

6, 7 et 8 octobre à la Bourse du Travail

14 et 15 octobre aux Izards

RENCONTRES

18h | Rencontre-débat | Entrée libre

« En français dans le texte… et dans les têtes?  » Avec Kaoutar Harchi et Hourya Bentouhami

Kaoutar Harchi est chercheure associée au Cerlis (Paris Descartes – Cnrs). Son essai Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne. Des écrivains à l’épreuve (Fayard, 2016) aborde la question de la reconnaissance littéraire à partir des cas de cinq écrivains algériens de langue française : Kateb Yacine, Assia Djebar, Rachid Boudjedra, Boualem Sansal et Kamel Daoud. Chapitre après chapitre, l’auteure révèle les relations ambivalentes qui lient le littéraire au politique, en situation post-coloniale. En interrogeant la condition des écrivains non-français de langue française, en France, c’est l’identité (littéraire) française qui est alors éclairée.

Agrégée de philosophie, ancienne élève de l’Ecole Normale Supérieure-lsh, Hourya Bentouhami effectue une thèse sur la non-violence à partir des théories de la reconnaissance et de la théorie critique post-coloniale. Elle est l’auteure de différents articles sur ce sujet, parmi lesquels : “Le cas de Little Rock : Hannah Arendt et Ralph Ellison sur la question noire”,“Gandhi et les Subaltern Studies.. Elle travaille également sur les problématiques autour de la désobéissance civile. Hourya Bentouhami est actuellement maître de conférences en philosophie à l’université Jaurès de Toulouse. Elle dirige aussi une revue de théorie politique franco-espagnole Erytheis coéditée par l’Alliance Française de Sabadell (Espagne), l’ENS-lsh et l’Universidad Autonoma de Barcelona.

CONCERTS

20h30 | Concerts | 7€ prévente – 8€ sur place

Foyone – Lacraps – Lino

Rap français et espagnol

>> La Bourse du Travail

Billetterie

Lacarps est un rappeur originaire de Montpellier.  Son premier album en 2013, Premier G, regroupe une quinzaine d’inédits, des sons déjà sortis, des lives, des interludes et des freestyles le tout mixé par DJ ROLEX. Puis il sort Machine à écrire, en 2014 qui connait un certain succès sur la scène rap française.

Originaire de Málaga en Andalousie, Foyone est un artiste issu de la scène graffiti puis il se tourne par la suite vers le rap. Auteur de deux premiers projets intitulés Mi zoológico (2011) et PVTA (2012), Foyone prit une dimension supplémentaire l’année suivante avec l’excellent Dolares Mentales . Son dernier album, El Mesías sorti en 2014 lui a permit de défendre sa musique dans de nombreuses villes d’Espagne, d’Europe, et même dans plusieurs pays d’Amérique du Sud. En 2015, il sort un nouvel album intitulé La Jaula de Oro.

Originaire du Congo, Lino est un rappeur français, ancien membre du groupe Arsenik, il démarre une carrière solo avec son premier album Paradis assassiné en septembre 2005. Il collabore avec de nombreu.se.s artistes, puis il sort en 2015, un nouvel album solo tant attendu , Requiem

Partager