« Changer en echangeant sans craindre de se perdre. » Edouard Glissant

Prouvez que vous n’êtes pas une machine : 10   +   8   =  

13 avril 2018 à 18h

Entrée libre et gratuite. Dès 6 ans.

Salle Ernest Renan

5 Chemin d’Audibert

31200 Toulouse.

M° ligne B  « Trois Cocus ».

Les racines de l’arbre…

Meziane Azaïche, créateur et directeur du Cabaret Sauvage, développe des propositions artistiques qui jouent d’une part sur la proximité entre les artistes et le public et d’autre part sur la rencontre des genres et des cultures.

Avec le spectacle Barbès Café, créé en 2011, qui a été un succès public et médiatique, il s’est intéressé à la mémoire de l’immigration, longtemps exclue des livres d’Histoire, au détriment des populations françaises et issues de l’immigration, de leurs enfants et petits-enfants.

Aujourd’hui avec ce nouveau spectacle : Lili de Kabylie, le désir de Meziane Azaïche est de partager ce passé lourd et douloureux avec les plus jeunes et de pallier ainsi au manque de transmission intergénérationnelle.

Lili de Kabylie est un voyage initiatique sur le chemin de l’immigration. Pour Lili, pas de doute, son Djedi comme les autres travailleurs immigrés, est un super-héros.

Lili de Kabylie est un conte musical qui raconte l’histoire de l’immigration (de 8 à 98 ans), un récit pédagogique et émancipateur dont l’ambition est de revenir sur le passé pour mieux rêver l’avenir.

Le conte

Lili est une petite fille de neuf ans : une rousse aux cheveux courts, une casse-coup, une aventurière qui n’a pas froid aux yeux. Elle vit dans un petit village au nord-est de l’Algérie, en Kabylie, avec sa famille. Elle aime beaucoup son Djedi, son grand-père.

Le grand-père de Lili, Mouloud, dans sa jeunesse était parti en France pour travailler, afin de nourrir sa famille. Quand notre conte commence, Mouloud est revenu en Algérie pour couler une retraite heureuse mais il ne se sent pas comme les autres vieux du village. Son esprit est tiraillé entre ici et là-bas.

Un beau matin, Mouloud reçoit une lettre de son amie parisienne, Lucette, qui lui demande de l’aide. Son cœur ne fait ni une, ni deux : il décide de reprendre la route. Lili, sans en parler à personne, se cache au milieu des bagages dans le coffre de la voiture : elle devient une passagère clandestine. Quand, sur le bateau, Mouloud découvre sa petite fille, il explose de colère mais au fond de lui il est transporté de bonheur : c’est la première fois qu’il fait cette traversée avec quelqu’un de sa famille. Enfin il va pouvoir se raconter, témoigner de sa dure vie de travail en France.

Équipe artistique :

Meziane AZAÏCHE Direction artistique et mise en scène
Nasredine DALIL Flûtes, chant et percussion
Samia DIAR Chant, guitare, percussion
Sylvain BOLLE REDDAT Ecriture du conte, comédie
Annick LEDEDYK Décors et costumes

Par Sauvage production – Cabaret Sauvage

Partager